Les conduites agressives

Sylvie Ducret - comportementaliste canin en Alsace - conduite agressive

Qu'est-ce qu'une conduite agressive ?

Le dictionnaire la définit ainsi : agresser une personne ou un animal, c'est porter atteinte à son intégrité physique (coup, blessure sur le corps) ou psychique (menaces, contraintes verbales, pression trop forte pour l'individu).

Quelles sont les étapes d'une conduite agressive chez le chien ?

Lorsque le chien se sent en danger, il va adapter son comportement à la situation et, le cas échéant, débuter une conduite agressive. Celle-ci, chez le chien, se décompose en 3 étapes, formant un rituel précis :

La menace : le chien va menacer pour obtenir ou faire cesser quelque chose, mais il va généralement le faire pour éviter l'agression (attitudes : cf. Comment communique le chien). Si cette menace échoue et qu'elle ne suffit pas à faire cesser le danger latent (autre chien, objet ou personne inquiétante), le chien doit (pour sa survie) aller plus loin et passer à la seconde étape du rituel ;

La morsure : elle peut être plus ou moins inhibée en fonction de l'origine de la situation (cf. paragraphe suivant). Elle sert généralement à faire cesser le danger, et est rarement faite pour tuer (en dehors de la chasse, car il s'agit de prédation) ;

L'apaisement : pour le chien qui a gagné la bataille, c'est la manière d'affirmer son autorité sur l'autre individu (chien, personne) : vainqueur, il va lécher le vaincu et lui signifier la fin des hostilités.

L'apaisement n'est en aucun cas une façon pour le chien de demander pardon (anthropomorphique) : c'est un comportement plutôt comparable avec la fin d'une compétition (match de foot ou de tennis, escrime) : quand les adversaires se saluent cordialement après leur combat.